AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enjoy The Journey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thomas L. Parker
CRAZY ADMIN
♫ Kiss Me, I'm Dying
avatar

─ Statut Rp : Open
─ Nombre de messages : 7378
─ Crédits. : JunkieMouse


MessageSujet: Enjoy The Journey   Jeu 23 Juin 2011 - 19:48



à propos du forum
­
INFORMATIONS
Enjoy The Journey est un forum de RPG au contexte un peu dingue qui veut proposer à ses membres une entière liberté quant à la gestion de leurs personnages. Ainsi, il n'y a pas de limites sauf celles imposées par le respect et la bonne humeur. Si vos personnages doivent mourir, soit, ils mourront ! Libre à vous de leur faire passer un moment inoubliable avec nous, de les torturer moralement ou de les faire succomber à tous les charmes de la ville. Afin d'offrir un jeu prenant et un bon niveau d'écriture, l'inscription est interdite aux individus âgés de moins de 15 ans. Nous souhaitons obtenir une ambiance conviviale mais cependant adulte. Un minimum de 15 lignes est demandé pour chaque post en RP, mais vous êtes bien sûr autorisés à en faire plus, nous vous y encourageons même !
NOUVEAUTES
Enjoy The Journey ouvre ses portes le 16.06.11, nous vous attendons nombreux ! Beaucoup de personnages prédéfinis essentiels à l'histoire sont disponibles, n'hésitez pas à tenter votre chance pour obtenir le rôle. La première intrigue est actuellement en cours. Le forum est administré par Jackson D. P. Brickell, Pandore A. Pencey & A. Toscane Woodston ; nous ferons toujours de notre mieux pour que vous passiez un moment culte avec nous ! Délires sur la chat-box, concours de RP et bien d'autres encore seront au rendez-vous pour fêter l'ouverture de ETJ. Nous acceptons également les demandes de partenariats, n'hésitez pas à nous faire des propositions !

STATISTIQUES (date) : Nous comptons x membres enregistrés et x messages postés.

le synopsis (oh yeah !)

MIAMI, SEPTEMBRE 2011. Le mariage du gouverneur battait son plein. Si l'on mettait de côté les invités fortement alcoolisés, les demoiselles d'honneur prêtes à donner leur culotte à quiconque la voudrait et les enfants pleurnichards, tout se déroulait à merveille. Fier de son nouvel investissement -une chaîne de restaurants asiatiques, paraît-il-, monsieur le gouverneur avait demandé une fête inoubliable, à l'image de sa personne riche, puissante et indéniablement parfaite. Miami ne pouvait qu'être entre de bonnes mains avec un homme tel que lui. Le gouverneur plongé dans ses pensées eut juste le temps de s'écarter de la route d'un invité avant que celui-ci ne rendent son repas à ses pieds. Ce fut avec un air de profond dégoût que Monsieur alla rejoindre son épouse, une ancienne mannequin au décolletée plongeant et à la perruque peroxydée. Personne n'ignorait qu'entre eux, tout avait été le fruit d'un arrangement très bien convenu : cette union offrirait à Madame l'argent nécessaire à son prochain lifting et la belle compagnie donnerait à Monsieur un peu d'ascendant sur la jeunesse de Floride. Oui, tout allait pour le mieux. Ou presque.

Tout dérapa vers dix-sept heures, lorsque Monsieur le gouverneur prit la parole devant ses invités. Un discours longtemps répété de peur de bégayer sous les affres de l'alcool devait égayer la fin de journée de chacun. Mais à bien réfléchir, la journée fut davantage égayée sans ce discours pompeux et décousu. Au moment-même où Monsieur posait le pied sur l'estrade, un cri alerta la foule et la fit se retourner. S'en suivit une pluie multi-colore, de la peinture fraîchement tirée depuis un canon nouvellement arrivé. Les invités se répandirent en hurlements. Comprenez-vous, la robe de Madame, qui avait coûté une fortune à Monsieur, était à présent bariolée et ne correspondait absolument plus à la vague tendance de cette fin d'été. La pluie ne cessa pas, alimentée sans relâche par un petit groupe qui remplissait de grands réservoirs sans se décourager. Les invités prirent la fuite, s'éparpillant sur la pelouse du parc, faussant littéralement compagnie à Monsieur qui bientôt, se retrouva seul avec sa dame en pleurs sur les bras. « Eh bien alors, on ne rigole plus ? » Un concert de rires et de moqueries répondit à cette question venue de nulle part. Un homme émergea des fourrés, vêtu en tout et pour tout d'un short en jean et d'une chemise ouverte, dévoilant son torse lisse et ferme. Il sourit et leva les bras vers le ciel. « Miami ne sait décidément pas faire une fête correcte ! La preuve, nous avons été obligés d'intervenir pour offrir à vos invités quelque... Distraction. Je gage que des dizaines de paparazzis ont déjà photographiés votre femme et que demain à la première heure, elle fera la une des journaux. Voilà qui devrait mettre du rire dans la vie de chacun. » L'homme partit d'un grand rire et ses comparses vinrent se joindre à lui, sourire aux lèvres, visiblement ravis de leur éclat pour cette journée mémorable. Il attendit que sa bande se soit arrêtée pour reprendre la parole. « Loin de moi l'idée de vous menacer, Monsieur, mais j'aimerai autant vous mettre en garde : vous ne pourrez pas nous arrêter. Personne ne le pourra. Nous sommes maîtres de nos vies et de nos destins et à partir de maintenant, les choses changeront. Vous avez fait de notre douce ville un havre de paix à votre façon, mais nous, nous ennuyons. Vous êtes dépassés, laissez faire la jeunesse... De toute façon, vous n'aurez guère le choix. » L'homme ponctua son discours d'une courbette ironique et adressa un clin d’œil à Madame, dont le mascara noir avait coulé le long de ses joues poudrées. Et presque aussi vite qu'ils étaient venus, ils disparurent, emportant avec eux le canon inventé par leurs propres soins.


Et ce n'était que le début. Un début mémorable, qui fut acclamé par toute la presse ; Monsieur n'avait pas voulu témoigner, mais il savait qui avait mené cette attaque contre sa personne en gâchant son mariage. En revanche, la population l'ignorait ; elle ne voyait que le feu de joie et de folie qui, peu à peu, s'emparait de la ville toute entière. Les premières déclarations de cette bande organisée en dirent long sur leurs projets d'avenir : telle une mafia, ils désiraient faire de la vie de chacun un inoubliable feu d'artifice en prônant fête, alcool, sexe et violence dans chaque quartier de la ville. Et ce vent de rébellion alimenté par la fougue de la jeunesse atteint les syndicats de travailleurs qui, dans leur habituel rythme métro-boulot-dodo, avaient besoin d'autre chose pour exister. Chacun délaissa son poste pour aller boire un verre, chacun donna sa démission pour profiter de ce qu'il restait encore de la vie. Bientôt, les grandes entreprises sombrèrent, les banques fermèrent et les patrons se retrouvèrent sans le sou. Mais qui pouvait bien y attacher une quelconque importance ? Miami avait des airs de boite de nuit géante, de parc d'attraction sans égal. The U, formidable université privée, comptait dans ses rangs les individus les plus populaires de la ville - et les grands de la nouvelle mafia y étudiait dans le secret. L'aube se levait sur un nouveau commencement et dans l'ombre, le sourire général de The Outfit étincelait. « Souvenez-vous de nous, parce que nous ne manquerons pas de nous rappeler à vous. »

L'histoire est entre leurs mains, et peut-être entre les vôtres. Qui peut bien en juger ? Certainement pas nous !




Sur Enjoy The Journey, vous intégrez la prestigieuse université de Miami, The U, et vous êtes libre de vivre la vie dont vous avez toujours rêvé. En fonction de votre personnalité et de vos études, votre quartier changera et vos relations avec. Surtout, faites le bon choix ; car même si un retour en arrière est possible, nous ne vous garantissons pas que vous ne deviendrez pas accros à la belle vie de Miami !

LES PETITS + D'ENJOY THE JOURNEY ϟ un staff déjanté, présent et à l'écoute ; un très grand choix de lieux pour vos RP ; un contexte innovant et riche en rebondissements ; une possibilité no-limit de jeu ; un PNJ actif ; une possibilité de créer vos propres groupes, clubs et équipes ; un bon niveau de RP et une ambiance du tonnerre !


Un petit tour chez nous


Nous remercions d'avance ceux et celles qui prendront le temps de visiter le forum. Les commentaires sont bien entendus les bienvenus, nous ne pouvons que progresser ! A très vite peut-être, xoxo ♥

____________

Darwin aurait dit : laissez-le mourir.
.Welcome to the Freak Show.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://centre-isolation.superforum.fr/t4219-thomas-9644-ex-junki
 

Enjoy The Journey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centre Isolation :: Hors Jeu :: Pub & Partenariats :: Fiches Partenaires.-